Polynésie française - L’État aidera aussi dans le secteur du tourisme

Actu, 16 octobre 2020
Publié le 19 octobre 2020

L’adoption des crédits de la mission outre-mer, préambule au vote du projet de loi de finance, hier, par la commission des lois de l’Assemblée nationale a été l’occasion pour Sébastien Lecornu, ministre des outre-mer de rassurer les élus, notamment les élus polynésiens Maina Sage et Moetai Brotherson qui participaient à cette séance, sur les moyens engagés par l’État pour faire face à la crise.

Ainsi, Maina Sage a questionné le ministre sur plusieurs points. Le renouvellement des contrats en direction de la Polynésie au projet de loi de finances rectificatif 4 se feront bien.

Intriguée de ne pas voir apparaître la Polynésie française dans les programmes d’investissements d’avenir (PIA), notamment sur le tourisme, Maina Sage a rappelé que « c’est pourtant un sujet important pour un territoire comme le nôtre ».

Sébastien Lecornu a ainsi pu rassurer l’élue puisque la Polynésie française pourra bien être éligible à tous ces PIA. Enfin, la députée locale a demandé une nouvelle fois que l’État se porte garant quant au soutien qu’il pourra apporter à certains secteurs clés. « Il faut que l’on puisse bénéficier d’un fonds de soutien aux entreprises d’intérêt stratégique », a-t-elle rappelé. Un soutien que le ministre de l’outre-mer a confirmé, « surtout sur le secteur de l’aérien ».

L’État aidera aussi dans le secteur du tourisme