Lutter contre le surtourisme : les exemples des Seychelles et de la Polynésie française

Tour Hebdo, 28 janvier 2020
Publié le 30 janvier 2020

Leurs paysages sont dignes de cartes postales. Et elles comptent bien les préserver. Les Seychelles et la Polynésie française prennent des mesures fortes pour ne pas céder aux sirènes du surtourisme. Et enrayer les phénomènes dus au changement climatique…

« Plus de touristes, c’est mieux pour pour l’économie, mais il n’y a pas que cela qui rentre en ligne de compte aux Seychelles. » C’est ainsi que Nareen, une Seychelloise qui travaille sur un yacht de luxe dans son pays natal, résume la politique de l’archipel vis-à-vis du premier secteur générateur de ressources financières (plus de 60 % du PIB), interrogée par l'AFP. Les Seychelles sont un paradis pour les voyageurs en quête de luxe et de plages immaculées. Elles ont d’ailleurs accueilli plus de 360 000 visiteurs en 2018, soit près de quatre fois la population de cet archipel de 115 îles.
 

Lutter contre le surtourisme : les exemples des Seychelles et de la Polynésie française