Le poids important du tourisme dans l’économie polynésienne

Actu, 30 juillet 2020
Publié le 31 juillet 2020

Le contexte de crise économique liée à la pandémie de Covid-19 demande aux pouvoirs publics de disposer de tous les éléments statistiques et économiques pour mesurer l’impact de l’industrie du tourisme sur le plan économique.

Une étude menée par l’institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), sur la base des informations recueillies pour l’année 2018, vient illustrer ces données.

Il en ressort également que le tourisme représente, dans certaines îles éloignées, la seule source de revenus pour de nombreuses familles.

En 2018, les dépenses des touristes, étrangers et résidents, ont représenté 8 % du PIB de la Polynésie française. En 2018, les visiteurs venus de l’extérieur ont dépensé 65 milliards de francs (hors transports aérien international) au cours de leur séjour d’une moyenne de 14,7 jours. Cette dépense représente cinq fois le montant des exportations de produits locaux. Chaque touriste dépense en moyenne 300 000 francs par séjour. L’hébergement représente 44 % des dépenses totales, soit 29 milliards de francs.

La croisière et les commerces représentent respectivement 8 milliards de francs et les transports domestiques 7,8 milliards de francs. Enfin les dépenses pour l’alimentation représentent 7,3 milliards de francs, les excursions, activités de loisirs et la plongée représentent, quant à elles, 4,8 milliards de francs.

Le poids important du tourisme dans l’économie polynésienne