Les stations de ski face au défi d'un hiver en temps de Covid-19

La Provence, 3 octobre 2020
Publié le 5 octobre 2020

En pleine épidémie de Covid-19, les stations de ski se préparent à un hiver difficile, par manque de clientèle étrangère, et travaillent à capter de nouveau les vacanciers français dans la foulée d'un été réussi. "Les signaux ne sont pas très optimistes", résumait dans un euphémisme Caroline Leboucher, directrice générale d'Atout France, lors du 82e congrès de la profession tenu cette semaine à Grenoble. "C'est un peu le loto pour l'instant. On ne sait pas encore", abondait Alexandre Maulin, président de Domaines skiables de France (DSF).

Sur la base d'un panel de 600 professionnels, le cabinet G2A "prévoit une baisse moyenne de 26% pour les hébergeurs". Une reprise n'est envisagée que "dans 11 à 24 mois au mieux", selon Caroline Leboucher.

Car "on ne se cache pas la réalité : il y aura moins de clientèle internationale", ajoutait Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes, l'organisme chargé de la promotion du secteur. Or, les étrangers représentent 28 % de la clientèle des stations françaises, Britanniques en tête (9 %), suivis des Belges (4 %) et des Hollandais (3 %). Une saison de ski, c'est globalement un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros. Il faut donc faire preuve de "volontarisme" pour empêcher l'effondrement de l'activité.
 

Les stations de ski face au défi d'un hiver en temps de Covid-19