Le Covid-19 menace les grands projets dans les Alpes

Le Monde, 7 février 2021
Publié le 22 février 2021

L’Etat promet d’encourager l’investissement, mais les défenseurs de l’environnement rêvent d’une baisse durable de l’aménagement.

Pour ceux qui aiment le calme en montagne, ces vacances de février sont une bénédiction, sans remontées mécaniques, mais avec un épais manteau neigeux. Ils aimeront aussi l’été prochain : privés de revenus cet hiver, les grands aménageurs des massifs seront contraints à une réduction drastique de leurs investissements. Les stations, qui vivent au rythme des travaux chaque été, seront nettement plus silencieuses.

Mais quand les sommets respirent, la vallée retient son souffle. L’économie des Savoies tremble déjà d’un « effet de second tour massif », comme le dit Bruno Gastinne, président de la chambre de commerce et de l’industrie de Savoie. Les deux départements concentrent les deux tiers des 450 aménageurs de la montagne : sociétés de BTP spécialisées dans les zones escarpées, fabricants de transport par câble, d’enneigeurs, d’équipements de sécurité pour les pistes, sociétés d’ingénierie, bureaux d’études…

Le Covid-19 menace les grands projets dans les Alpes (réservé aux abonnés)