Face au changement climatique, Domaines skiables de France adopte 16 éco-engagements

Localtis, 22 octobre 2020
Publié le 23 octobre 2020

Ces engagements concrets adoptés par la chambre professionnelle des opérateurs de domaines skiables couvrent cinq thématiques : climat et énergie, eau et agriculture, biodiversité, paysage et déchets. Ils concernent ainsi entre autres le modèle énergétique des engins de damage et la problématique de la neige de culture.

Domaines skiables de France (DSF), la chambre professionnelle des opérateurs de domaines skiables, a tenu son 82e congrès à Grenoble au début du mois d'octobre, en présence de Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, en charge du tourisme. Cette réunion a eu lieu alors que la saison d'hiver 2020-2021 s'annonce sous des auspices plutôt sombres en raison du covid-19. À cette occasion, DSF, qui regroupe 250 stations accueillant 10 millions de touristes, a adopté "une feuille de route environnementale de 16 éco-engagements pour préserver la montagne", avec un objectif affiché : atteindre la neutralité carbone, dès 2037, avec zéro émission de CO2. Une façon à la fois de s'inscrire dans la dynamique du développement durable et d'atténuer la dépendance des stations aux seuls sports d'hiver.

Face au changement climatique, Domaines skiables de France adopte 16 éco-engagements