Coût, transformation, tourisme... Quel avenir pour les stations de ski en Haute-Garonne ?

France bleu, 16 juin 2021
Publié le 16 juin 2021

Luchon-Superbagnères, Le Mourtis, Bourg-d'Oueil, trois stations de ski qui font pleinement partie du tourisme en Haute-Garonne mais depuis quelques années, le manque de neige en basse montagne contraint les stations à la fermeture de certaines pistes. L'avenir de ces stations est un thème que nous allons évoquer ce mercredi soir sur notre antenne à l'occasion du débat sur les élections départementales.

En 2018, le Conseil départemental a créé le syndicat mixte Haute-Garonne Montagne pour gouverner les trois stations de ski, de A à Z, qu'elles soient en déficit ou en bénéfice.

Quelques chiffres, quelques améliorations

70.000 skieurs, 110 saisonniers et 58 kilomètres de pistes, c'est toute une économie locale qui repose sur les épaules de Luchon, Mourtis et Bourg-d'Oueil. Voici quelques chiffres qui confortent l'investissement du CD 31 dans l'amélioration, l'embellissement et l'aménagement des trois stations.

►  Coût, transformation, tourisme... Quel avenir pour les stations de ski en Haute-Garonne ?