Bilan de la Saison hivernale 2019/2020 - Et crise sanitaire : quel impact pour les stations de montagne ?

ANMSM, Atout France, 6 mai 2020
Publié le 11 mai 2020

La saison hivernale 2019/2020, brutalement interrompue par la fermeture des stations le 15 mars, avait pourtant bien débuté. La fréquentation touristique pendant les vacances de Noël et le mois de janvier, notamment, s’inscrivait en progression par rapport à l’année précédente.

Les vacances d’hiver, elles, ont été marquées par un léger repli, du fait notamment d’une dernière semaine très peu fréquentée. Les bonnes perspectives de printemps permettaient d’envisager un bon bilan pour cette saison, avant le confinement.

  • À l’issue des vacances d’hiver et de la première semaine du mois de mars, les performances de fréquentation des hébergements étaient quasi équivalentes à celles de l’an passé, avec un taux d’occupation de 78 %, en léger repli de seulement -0,3 point. Les hausses des taux d’occupation par rapport à la saison précédente ont notamment concerné les hôtels (+3 points) et les hébergements de particuliers à particuliers (+1 point). Les niveaux de fréquentation des clientèles, tant françaises qu’internationales, ont été équivalents à ceux de la saison passée.
  • Cette saison s’est caractérisée par un niveau d’enneigement très hétérogène selon les massifs. Avec un niveau moyen de 7,8 sur une échelle de 10, pour l’ensemble des massifs, l’indice de skiabilité (indice basé sur le taux d’ouverture des pistes) affiché par les stations, recouvre de fortes disparités. S’il a été excellent pour l’ensemble du territoire savoyard et haut-savoyard (supérieur ou égal à 9), il a été correct pour les Pyrénées, les Alpes du Sud et l’Isère mais il a, en revanche, été faible, voire très faible dans les Montagnes du Jura, le Massif Central et les Vosges.

Voir le communiqué ci-dessous :

Documents à télécharger