Vers la fin du monopole de l’ANCV sur le titre Chèque-Vacances ? Les syndicats disent non au secrétaire d'État

Tourmag, 19 mai 2020
Publié le 19 mai 2020

Alors que le Premier ministre a rappelé que le plan de relance du tourisme aurait une importante dimension sociale, les syndicats s'inquiètent des velléités du gouvernement concernant les Chèques-Vacances. Pour les syndicats de l'ANCV, la manœuvre doit servir Accor.

Il y a 5 jours, Gabriel Attal le secrétaire d'État a déclaré : « L’agence (ANCV, ndlr) a aujourd’hui un quasi-monopole pour la distribution de ces chèques-vacances.

Nous allons ouvrir ce marché à des opérateurs concurrents, ce qui permettra de toucher d’autres publics, comme les commerçants, les petites entreprises… »

Le gouvernement a décidé d'ouvrir un chapitre social dans le plan de relance du tourisme, en permettant à l'avenir à 8 millions de salariés français de pouvoir bénéficier des Chèques-Vacances.

Créée en 1982, l’Agence Nationale pour le Chèque-Vacances (ANCV) émet pour 1,7 milliard d’euros de CV chaque année et touche plus de 50 000 entreprises.

Pour les syndicats de l'ANCV, le gouvernement veut laisser place aux acteurs privés dont Accor, et « de déchaîner à court terme la concurrence autour d’une manne d’1,7 milliard d’euros ».

Vers la fin du monopole de l’ANCV sur le titre Chèque-Vacances ? Les syndicats disent non au secrétaire d'État