Baromètre OMT du tourisme mondial - juillet 2020

OMT, 29 juillet 2020
Publié le 30 juillet 2020

Le tourisme redémarre lentement, après une baisse de 98 % des arrivées internationales en mai 2020

Les arrivées de touristes internationaux ont connu une baisse de 56 % au cours des cinq premiers mois de 2020 par rapport à la même période de l'année précédente, selon les données communiquées jusqu'à présent par les différentes destinations à travers le monde.

Les arrivées internationales ont diminué de 98 % au mois de mai, en conséquence des restrictions de voyage dans presque toutes les destinations du monde, dans le cadre des mesures visant à contenir la propagation de la pandémie de COVID-19.

Cela représente 300 millions d'arrivées de touristes internationaux en moins sur la période janvier-mai 2020 par rapport à la même période en 2019, ce qui se traduit par une perte de 320 milliards de dollars de recettes du tourisme international, soit plus de trois fois ce qui a été perdu sur l'ensemble de l'année 2019 sous l'impact de la crise économique mondiale

L'Asie et le Pacifique, première région à subir l'impact de la pandémie, a connu une diminution de 60 % des arrivées en janvier-mai 2020. L'Europe a enregistré la deuxième plus forte baisse avec 58 % d'arrivées en moins, suivie du Moyen-Orient (-51 %), des Amériques et de l'Afrique (-47 % chacune).

Le tourisme montre les signes d'un changement progressif et prudent de tendance au moment du pic que constituent les mois d'été dans l'hémisphère nord, comme en témoignent la levée progressive des restrictions de voyage dans plusieurs pays du monde, notamment en Europe. On constate ainsi la reprise d'un certain nombre de vols internationaux et le redémarrage de certains marchés intérieurs et intra-régionaux.

L'indice de confiance de l'OMT a cependant chuté à des niveaux records, tant pour l'évaluation de la période janvier-avril 2020 que pour les perspectives de la période mai-août. La plupart des experts de l'OMT s'attendent à une reprise du tourisme international d'ici le second semestre 2021. D'autres, moins nombreux, prévoient un rebondissement au cours de la première partie de l'année prochaine.

Les experts ont mentionné des facteurs négatifs tels que les restrictions de voyage et les fermetures de frontières toujours en vigueur dans la plupart des destinations, l'immobilisation des principaux marchés émetteurs comme les États-Unis et la Chine, les préoccupations de sécurité liées aux voyages, la résurgence du virus et les risques de nouveaux blocages ou couvre-feux. Ils ont également évoqué le manque d'informations fiables et la détérioration de l'environnement économique comme facteurs pesant sur la confiance des consommateurs.

Le tourisme intérieur devrait reprendre plus rapidement. La moitié des personnes interrogées voient une reprise du tourisme intérieur d'ici le second semestre 2020, dans la droite ligne du redémarrage du tourisme dans de nombreuses destinations en juin et juillet, mais l'autre moitié s'attend à une reprise tout au long de 2021.

Les experts ont également mentionné les changements observés dans le comportement des consommateurs, tels que les déplacements plus proches du domicile ou les voyages de proximité, les réservations plus proches des dates de départ ou une préférence pour les voyages en voiture.

UNWTO World Tourism Barometer and Statistical Annex, Update July 2020