Baromètre du tourisme mondial - novembre 2019

OMT, 13 décembre 2019
Publié le 18 décembre 2019

Croissance solide des arrivées internationales de janvier à septembre 2019, bien qu'inégale d'une région à l'autre

Les arrivées de touristes internationaux (visiteurs d'une nuit ou plus) ont augmenté de 4 % de janvier à septembre 2019 par rapport à la même période de l'année dernière, avec des performances mitigées entre les régions du monde.

Le Moyen-Orient (+9 %) est en tête, suivi de l'Asie et du Pacifique et de l'Afrique (+5 % chacun). L'Europe (+3 %) et les Amériques (+2 %) ont connu une progression plus modérée.

Le ralentissement économique mondial, les tensions commerciales et les défis géopolitiques croissants, les troubles sociaux, l'incertitude prolongée concernant le Brexit et la baisse de la confiance des entreprises ont pesé sur la croissance du tourisme international.

L'effondrement du grand groupe de voyages Thomas Cook et de quelques petites compagnies aériennes européennes a temporairement affecté certaines destinations touristiques clés, en particulier en Europe et dans les Amériques.

Concernant les marchés sources, les États-Unis sont le premier pays en termes de croissance des dépenses touristiques internationales en termes absolus, du fait d'un dollar fort. La France a enregistré la plus forte augmentation parmi les dix premiers pays, reflétant pour la deuxième année consécutive une demande en hausse tandis que la Chine, premier marché mondial, a vu son tourisme émetteur augmenter de 14 % au premier semestre 2019, bien que les dépenses aient chuté de 4 % par rapport à la même période l'an dernier.

Baromètre du tourisme mondial - novembre 2019 (en anglais)