Les hébergements collectifs touristiques en 2019

INSEE, 13 mai 2020
Publié le 14 mai 2020

En 2019, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques de France métropolitaine augmente de 1,3 %, soit 6 millions de nuitées supplémentaires. La hausse est portée par la clientèle résidente (+ 2,4 %), tandis que la fréquentation non résidente se replie (– 1,1 %).

Dans les hôtels, le nombre de nuitées croît de 0,8 %, grâce au dynamisme de la clientèle résidente. Première clientèle non résidente, la clientèle britannique diminue fortement et explique à elle seule l’essentiel de la baisse des non-résidents. La deuxième clientèle provient des États-Unis.

La fréquentation hôtelière baisse en Île-de-France, région fortement marquée par divers mouvements sociaux en 2019 et particulièrement sensible à la présence des non-résidents. Elle progresse en province, sauf en Corse et en Bourgogne-Franche-Comté.

Dans les campings, la hausse de la fréquentation (+ 2,9 %) est essentiellement située sur le littoral et le fait de résidents. Les très bonnes conditions climatiques ont notamment bénéficié aux campings du nord et de l’ouest. La fréquentation des autres hébergements collectifs de tourisme augmente modérément.
 

Les hébergements collectifs touristiques en 2019