En juin 2020, 73 % de nuitées en moins dans les hôtels qu’en 2019 en France métropolitaine

Insee, 31 août 2020
Publié le 1 septembre 2020

Dans les hôtels, les nuitées baissent de 73 % en juin 2020 par rapport à juin 2019. Cette baisse intervient après deux périodes très contrastées, avec un début d’année dynamique puis la fermeture d’une grande proportion d’hôtels de mi-mars à mai pendant le confinement. L’Île-de-France est plus touchée que le reste du territoire, ainsi que les hôtels de haute gamme. En juin 2020, 82 % des hôtels du littoral sont ouverts.

Faible reprise de la fréquentation hôtelière en juin 2020

Avec 5,8 millions de nuitées passées dans les hôtels en juin 2020, la fréquentation baisse de 73 % par rapport à juin 2019 (figure 1 ; sources). L’absence de touristes non-résidents n’a pas été compensée par les touristes résidents. Les nuitées passées par les résidents en juin 2020 chutent de 61 % par rapport à juin 2019.

Le taux d’ouverture des hôtels est remonté au-dessus de 70 % en juin 2020 (figure 2), sauf en Île-de-France (51 %). Sur le littoral notamment, 82 % des hôtels sont ouverts.

Les hôtels ouverts en juin ont souvent restreint leur nombre de chambres offertes à la clientèle, anticipant une baisse de la demande par rapport aux années précédentes. Malgré le nombre restreint de chambres offertes, celles-ci sont peu occupées. Pour tous les types d’espaces, les taux d’occupation sont autour de 35 % en juin 2020, inférieurs de moitié à ceux de juin 2019. Un tiers des hôtels ouverts n’a pas atteint 20 % de taux d’occupation en juin 2020.
 

En juin 2020, 73 % de nuitées en moins dans les hôtels qu’en 2019 en France métropolitaine