Durant l’été 2020, les dépenses touristiques en France des résidents ont retrouvé leur niveau de l’an passé

Insee, 6 octobre 2020
Publié le 14 octobre 2020

Le tourisme résident ne représente habituellement que deux tiers des nuitées passées dans les hébergements professionnels en France

La fréquentation des hébergements touristiques marchands de France métropolitaine, principalement professionnels (hôtels, campings, résidences de tourisme et villages vacances), est d’abord le fait de la clientèle résidant en France métropolitaine, dite clientèle résidente. Avant la crise, au sein de dépenses liées au tourisme représentant 7 % du PIB, deux tiers des dépenses liées au tourisme sont imputables aux résidents 1 . Les nuitées des résidents représentent également les deux tiers des nuitées passées dans les hôtels et dans les campings.

Le tiers de nuitées restantes sont le fait des clients non résidents, aux premiers rangs desquels les Britanniques et les Américains. Ces non-résidents sont bien plus nombreux en Île-de-France, où ils représentent en temps normal la moitié des touristes et des nuitées, qu’en province.
 

Durant l’été 2020, les dépenses touristiques en France des résidents ont retrouvé leur niveau de l’an passé