La Réunion : Nouvelle évaluation de l’impact économique de la crise sanitaire

CEROM, juillet 2020
Publié le 23 juillet 2020

Après deux mois de confinement, l’économie réunionnaise entame un redressement progressif depuis le 11 mai. En juin, la perte d’activité économique par rapport à une situation « normale » est ainsi évaluée à 10 % à La Réunion, contre -28 % au cœur du confinement. L’activité repartirait dans l’industrie et le commerce. En effet, les premiers jours du déconfinement se sont traduits par un regain de la consommation des ménages, au cours desquels les Réunionnais semblent avoir repris des pratiques plus habituelles de consommation. À l’inverse, la reprise serait plus lente dans la construction et les transports, le tourisme restant quasiment à l’arrêt.

Pour mémoire, le confinement et la restriction sur les ouvertures d’établissements ont engendré une baisse inédite de l’activité. La consommation des ménages s’est ainsi réduite d’un tiers par rapport à une période normale, l’investissement aurait reculé de 60 % et les importations de 8 %.

Conséquence de la forte réduction des liaisons aériennes, les activités liées au tourisme sont toujours en panne en juin. À l’arrêt  complet pendant le confinement, les agences de voyages rouvrent avec une activité réduite de moitié. Dans le  même  temps, les  services  d’hébergement  et de restauration redémarrent, mais leur activité est toujours en baisse d’un tiers en juin, après -85 % durant le confinement. D’un côté, la réouverture des hôtels ne bénéficie pas encore d’arrivées de touristes extérieurs, de l’autre les restaurants retrouvent une partie de leur clientèle locale.
 

La Réunion : Nouvelle évaluation de l’impact économique de la crise sanitaire