INSEE : Grand Est - Note de conjoncture régionale, 3e trimestre 2020

INSEE - INSEE Conjonture Grand Est n°25, 14 janvier 2021
Publié le 13 janvier 2021

Entre deux plongées, une petite bouffée d’air pour le tourisme

Avec 2,9 millions de nuitées au 3e trimestre, la fréquentation hôtelière dans le Grand Est a chuté d’un tiers par rapport à la même période de l’année précédente. Le 2e trimestre avait été particulièrement difficile pour les hôteliers. Le confinement lié à l’épidémie de la Covid-19 avait réduit la fréquentation de 90 % en avril et mai. Le déconfinement a ensuite permis d’amorcer une reprise en juin avec une baisse « limitée » à 69 %. Cette dynamique s’est accélérée aux mois de juillet et août, le repli s’établissant respectivement à -34 % et -27 %. La résurgence de la crise sanitaire a douché la perspective d’un retour rapide à une situation d’avant-crise, avec un retrait de 38 % de la fréquentation dans les hôtels régionaux en septembre. Le couvre-feu, puis le confinement mis en place en octobre, n’incitent guère à l’optimisme pour le dernier trimestre de l’année : la fréquentation touristique recule de 43 % en octobre.

La reprise de l’activité touristique au 3e trimestre s’avère cependant inégale. Du fait des incertitudes liées à la crise sanitaire, pouvant contraindre les déplacements internationaux, les touristes résidents ont privilégié la France comme destination de leurs vacances d’été, avec une préférence pour les zones littorales et de montagne, et en évitant les grandes métropoles. À l’inverse, les non-résidents ont été beaucoup moins nombreux à venir en France : la baisse de la clientèle résidente n’est que de 20 % sur le trimestre, quand elle dépasse la moitié pour la clientèle non résidente.

Note de conjoncture régionale - 3ᵉ trimestre 2020 : L’économie tente de résister à la crise sanitaire