Le plan social du voyagiste TUI annulé par la justice

Le Monde, 7 juillet 2021
Publié le 8 juillet 2021

La cour administrative d’appel de Versailles a sanctionné une erreur dans l’élaboration du PSE. Les quelque 600 salariés licenciés ne seront pas réintégrés mais pourront réclamer des indemnités aux prud’hommes.

C’était le plus conséquent des plans sociaux mis en œuvre dans le secteur touristique depuis le début de la pandémie de Covid-19. Mercredi 7 juillet, la justice administrative a annulé le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la filiale française du groupe TUI, qui concernait 599 des 904 salariés du groupe.

Les conséquences seront limitées pour TUI France, 587 des 599 salariés concernés ayant déjà été licenciés. Mais c’est une nouvelle avanie pour cette filiale du numéro un mondial du tourisme, dont l’implantation sur le marché français du voyage est une longue succession d’échecs. Cette décision pourrait se traduire par le paiement d’indemnités supplémentaires aux prud’hommes. Le PSE concernait les salariés des 65 agences TUI fermées ainsi que le service comptabilité, délocalisé au Maroc, et la production de séjours, transférée en Belgique.

Le plan social du voyagiste TUI annulé par la justice