Voyage : en Europe, la concurrence l’emporte sur la cohésion

L'Echo touristique, 11 mai 2021
Publié le 14 mai 2021

En ce mois de mai 2021, chaque pays d’Europe du Sud tente de sauver sa peau touristique. A commencer par la Grèce.

L’harmonisation européenne, notamment pour la réouverture ou la fermeture des frontières, reste largement un vœu pieu. Alors que la saison estivale approche, les pays d’Europe du Sud font finalement souvent cavalier seul afin de sauver des recettes.

Comme en 2020, la Grèce, qui parie notamment sur ses îles Covid-free, a été la première destination à faire les yeux doux aux voyageurs étrangers. La destination, qui a rouvert ses terrasses dès le 3 mai, mise sur ses îles "Covid-Free" pour relancer l’activité. Surtout, le pays a levé depuis la mi-avril la quarantaine obligatoire de sept jours pour les voyageurs résidents permanents de nombreux pays. Ceux de l’Union européenne (UE), de l’espace Schengen, du Royaume-Uni, des États-Unis, d’Israël, de Serbie et des Émirats arabes unis. Sans attendre ses voisins ni le certificat sanitaire européen.

Voyage : en Europe, la concurrence l’emporte sur la cohésion