Point sur l'Europe : la résilience testée aux troisième et quatrième trimestres

Forwardkeys, 11 novembre 2020
Publié le 12 novembre 2020

Alors que la seconde vague du coronavirus se propage à travers le monde, les villes européennes ont été testées pour leur résilience au troisième et quatrième trimestre. Le thème « Soleil et plaisir » aidera-t-il les pays à rester à flot ? ForwardKeys examine les dernières données de vol.

Dans un monde affichant des indicateurs négatifs et des baisses d'arrivées internationales, l'Europe a été un bastion d'espoir au troisième trimestre. Les variations annuelles par région montrent que l'Europe a reculé de 74,7 %, une position bien meilleure que l'Asie-Pacifique (-94,5 %).

Ce chiffre pour l'Europe s'explique notamment par le succès obtenu par certains pays et villes du sud de l'Europe en rouvrant leurs frontières. Du 1er juillet au 30 septembre, l'Europe du Sud a reculé de 69,2 % des arrivées internationales par rapport à l'année précédente. Londres, en revanche, a chuté de 85,6 %. Pendant ce temps, l'ensoleillée Héraklion en Crète a baissé de 30,9 %.

Point sur l'Europe : la résilience testée aux troisième et quatrième trimestres (en anglais)