Les destinations européennes ont connu une expansion lente mais soutenue au cours des mois d'été

European Travel Commission, novembre 2019
Publié le 6 décembre 2019

Malgré une économie mondiale instable, la demande touristique européenne reste stable et positive. Des différends commerciaux prolongés entre les États-Unis et la Chine pèsent sur la croissance mondiale. Malgré le récent report du Brexit jusqu'en janvier 2020, les craintes de l'industrie du tourisme concernant un accord de retrait demeurent. Bien que les risques externes ne disparaissent pas, les destinations continuent de croître à un rythme modéré et les perspectives régionales globales restent inchangées (3 à 4 % des arrivées de touristes internationaux en 2019).

Des données récentes indiquent une expansion plus lente, avec seulement un tiers des destinations déclarées dépassant les niveaux de croissance enregistrés au cours de la même période l'an dernier. Le Monténégro (+18 %) a poursuivi sur sa lancée en accueillant un afflux croissant de vacanciers d’Europe occidentale, tandis que la dépréciation de la lire a continué de jouer un rôle essentiel dans la performance touristique de la Turquie (+15 %). La Lituanie et la Slovaquie ont enregistré une croissance de 9 % jusqu'en juin, cette dernière bénéficiant de l'organisation des championnats du monde de hockey sur glace. Aux Pays-Bas (+7 %), l'orientation des campagnes marketing a incité les touristes à sortir des sentiers battus conformément à sa nouvelle vision, passant de la promotion de la destination à la gestion de la destination.

Les destinations européennes ont connu une expansion lente mais soutenue au cours des mois d'été (étude en anglais)