Pérou : la parade du Machu Picchu pour se protéger du tourisme de masse

Le Figaro, 11 février 2020
Publié le 11 février 2020

La cité inca séduit toujours plus de voyageurs, au risque de perdre de sa superbe. Les autorités péruviennes ont mis en place des mesures pour sauvegarder le site classé à l’Unesco.

Enchanteur, majestueux, mystique: les superlatifs ne manquent pas pour évoquer le Machu Picchu. La mythique citadelle inca, perchée sur un piton à 2 430 mètres d’altitude au Pérou, est devenue un immanquable du tourisme mondial. Sa fréquentation a même triplé depuis les années 1990 pour atteindre le million et demi de visiteurs en 2018.

Mais ce succès international a, comme toujours, son revers. La préservation des vestiges du XVe siècle, découverts le 24 juillet 1911 par l’explorateur américain Hiram Bingham et inscrits au patrimoine culturel mondial par l’Unesco en 1983, est menacée par le tourisme de masse. Un récent épisode l’a tristement illustré: les autorités péruviennes ont arrêté en janvier 6 touristes, dont un Français, pour des dégradations lors d’une nuit passée illégalement parmi les ruines. En réaction, l’administration a installé en février 18 caméras de surveillance supplémentaires, en complément des 6 déjà existantes sur le site.
 

Pérou : la parade du Machu Picchu pour se protéger du tourisme de masse