Sénégal : Des pertes incommensurables, mais pas irréparables

Pourquoi j'aime le Sénégal, 7 juin 2021
Publié le 9 juin 2021

Après une difficile période de résilience, le chantier de la relance s’enclenche. Une relance qui s’amorce timidement. Très timidement certes, mais elle se dessine quand même. Très extravertie dans son mode de financement, l’économie sénégalaise s’en trouve grippée.

Dans le monde, les pertes sont estimées à 1.300 milliards de dollars en 2020. Un chiffre qui représente plus de 11 fois la perte enregistrée pendant la crise économique mondiale de 2009.

L'année 2020 restera la pire de l’histoire du tourisme, selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Signe que le contexte sanitaire reste encore préoccupant, près de 69 destinations mondiales, sur 217, sont complètement fermées aux touristes internationaux, selon le dernier rapport de l’OMT. Un scepticisme partagé par la banque d’affaires Morgan Stanley, qui a récemment averti que les destinations touristiques favorites ne devraient pas s’ouvrir à la même échelle en raison de la lenteur du déploiement des vaccins, combinée à la propagation des variants de la Covid-19.

►  Sénégal : Des pertes incommensurables, mais pas irréparables