La relance du tourisme en tant que vecteur de création de richesses, un impératif pour la nouvelle Algérie

APS, 11 juin 2020
Publié le 12 juin 2020

ALGER - Le ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Hacène Mermouri, a indiqué jeudi à Alger que la relance du secteur du tourisme en tant que vecteur de création de richesses était « un impératif dicté par notre aspiration à l’édification d’une nouvelle Algérie ambitionnant de rejoindre les pays émergents grâce à l’exploitation optimale et rationnelle de tous ses potentiels ».

« Les pouvoirs publics sont conscients que l'Algérie ne saurait se passer du secteur du tourisme, en tant que vecteur de création de richesses et levier de développement économique hors hydrocarbures, apte à contribuer efficacement à la croissance économique et à la dynamique économique et commerciale au niveau local », a affirmé le ministre lors d’une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’institution parlementaire.

« Il s’agit là d’un impératif dicté par notre aspiration à construire une nouvelle Algérie ambitionnant à rejoindre les pays émergents grâce à l'exploitation optimale et rationnelle de tous ses potentiels, notamment le secteur du tourisme aux multiples atouts majeurs », a-t-il ajouté.

Et d’expliquer que « le programme de relance du tourisme intérieur repose sur plusieurs axes, dont le premier porte sur l'intensification des efforts pour soutenir l'investissement et accompagner les porteurs de projets touristiques en vue de combler le déficit en matière de capacités d’hébergement ».

La relance du tourisme en tant que vecteur de création de richesses, un impératif pour la nouvelle Algérie