Le tourisme créatif, couteau Suisse du tourisme post-Covid ?

Tour Hebdo, 18 juin 2020
Publié le 19 juin 2020

Le tourisme créatif, qui s’est considérablement développé au cours de ces dernières années, semble aujourd’hui offrir des solutions pour les destinations dans l’horizon post-covid. Pourquoi ?

La crise sanitaire que nous vivons est dramatique, et la crise économique le sera tout autant, et particulièrement, pour le secteur touristique. Je ne prétends pas résoudre une situation d’une telle ampleur et non, le tourisme créatif ne sera pas un Deus ex Machina. Mais puisque nous parlons de tendances à consolider, alors il peut sans doute aider au redémarrage du tourisme. Depuis sa théorisation, au début des années 2000, par les professeurs Greg Richards et Crispin Raymond, il s’est considérablement développé en répondant d’une part, à la demande de voyageurs en quête de sens et d’authenticité, et d’autre part, à la recherche de solutions, de la part des destinations souhaitant faire du tourisme un levier de développement durable pour leur territoire.

Le contexte actuel est précisément en train de mettre en évidence un retour des valeurs humaines, de la solidarité et du vrai au sein de la société. Il contraint, par ailleurs, les destinations à séduire un public de proximité, le fameux staycation, via des expériences à vivre en groupes réduits qui offrent un dépaysement à quelques kilomètres seulement de chez soi. Et tout cela, avec une mise en œuvre très rapide, puisque nous parlons de la saison estivale 2020 !

Le tourisme créatif, couteau Suisse du tourisme post-Covid ?