Tourisme et Patrimoine : des secteurs très impactés par la crise du Covid-19 au Royaume-Uni et en Turquie

France Info, 18 septembre 2020
Publié le 21 septembre 2020

Une même actualité dans plusieurs pays dans le monde : chaque jour dans le Club des correspondants, franceinfo passe les frontières. Aujourd'hui nous sommes au Royaume-Uni et en Turquie pour voir comment les professionnels du tourisme vivent cette année très particulière.

Alors que les journées du patrimoine débutent samedi 19 septembre en France, les professionnels du tourisme continuent de subir les répercussions de la crise sanitaire. Les responsables Français ne sont pas les seuls dans ce cas. Direction Le Royaume-Uni et la Turquie.

Au Royaume-Uni les visiteurs se font attendre

Les sites touristiques et patrimoniaux ont commencé à rouvrir début juillet mais les restrictions dues au virus pèsent sur la fréquentation. Au British Museum par exemple, ouvert depuis le 27 août, le nombre de visiteurs est limité à 2 000 par jour alors qu’avant la pandémie, ils pouvaient être de 15 à 20 000 en une journée. Les chiffres sont comparables pour la Tour de Londres. Ça s’explique par les mesures prises pour assurer la distanciation physique et par l’absence de touristes étrangers, en particulier nord-américains et asiatiques. C’est un problème parce que pour la forteresse, comme pour beaucoup d’autres châteaux et palais royaux du pays, les entrées représentent 80 % des revenus.

Tourisme et Patrimoine : des secteurs très impactés par la crise du Covid-19 au Royaume-Uni et en Turquie