Les Pays-Bas ne veulent plus que vous les appeliez « Hollande »

Dernières Nouvelles d'Alsace, 30 décembre 2019
Publié le 31 décembre 2019

C'est pour mieux répartir l'afflux de touristes dans les différentes régions du pays que les autorités néerlandaises partent en guerre, dès le 1er janvier, contre l'appellation par ailleurs erronée de « Hollande ».

Ne dites plus « Hollande ». Plus jamais. En tout cas à partir de mercredi.

La publication économique Quartz nous explique en effet que les Pays-Bas ont décidé de bannir ce surnom à partir du 1er janvier. Ministères, entreprises, universités et ambassades sont priées de ne plus l'utiliser.

La première raison pourrait être géographique. Car le terme « Hollande » est impropre. Il ne représente que deux des douze provinces du pays, celles d'Amsterdam, Rotterdam et La Haye, qui constituent le cœur économique des Pays-Bas, mais pas son intégralité.

Mais cette décision intervient au moment où est lancée une campagne de promotion du tourisme aux Pays-Bas, d'un montant de 200 000 euros. L'idée est de faire convaincre les touristes, qui viennent du monde entier, de se lancer vers la découverte des endroits moins connus du pays que les canaux d'Amsterdam, notamment. Depuis plusieurs années, la ville est l'un des symboles du « surtourisme ». Elle croule sous l'afflux de visiteurs, que les autorités voudraient donc voir se diriger dans d'autres régions néerlandaises...

Les Pays-Bas ne veulent plus que vous les appeliez « Hollande »