Le tourisme de masse est-il toujours viable ?

La Vie Eco, 6 septembre 2020
Publié le 7 septembre 2020

Le secteur du tourisme continue à vivre dans l’incertitude. La très courte saison estivale est terminée et les établissements à avoir fait le plein durant le mois d’août relèvent surtout des destinations balnéaires ouvertes. Si à Agadir les établissements du front de mer ont bien travaillé et terminé le mois d’août avec des taux d’occupation moyen de près de 70 %, au niveau des villes de Marrakech et Fès, les hôtels ouverts ont enregistré des taux d’occupation très faibles, ne dépassant pas 15 %. Dans la capitale spirituelle, des hôteliers parlent même de taux d’occupation à un chiffre. Aujourd’hui, partout les taux d’occupation retombent et déjà certains établissements se préparent à refermer leurs portes en attendant de meilleurs jours. Il est difficile en effet de continuer à supporter les charges sociales et se maintenir dans le contexte actuel. Aussi, pour les professionnels, la mise en œuvre du contrat-programme tarde. La préservation du tissu économique et de ses emplois au cœur de cette feuille de route est indéniablement aujourd’hui prioritaire et urgente.

Le tourisme de masse est-il toujours viable ?