L'explosion du tourisme au Japon a calé en 2019 en raison d'un conflit avec la Corée du Sud

Quartz, 10 février 2020
Publié le 10 février 2020

La dernière décennie a été une période de croissance remarquable pour le tourisme au Japon. Le nombre de personnes visitant le pays est passé de seulement 6,2 millions de personnes en 2011 à 31,2 millions en 2018, un taux de croissance plus rapide au cours de cette période que toute autre destination touristique majeure. L'assouplissement des exigences en matière de visas, en particulier pour les citoyens chinois, et la baisse de la valeur du yen se sont combinés pour faire du Japon une destination beaucoup plus attrayante.

Pourtant, après des années de croissance spectaculaire, le nombre de touristes au Japon a atteint un plateau de 2018 à 2019. La stagnation était presque entièrement due à une baisse du nombre de visiteurs sud-coréens. Les touristes d'autres grandes sources de visiteurs comme la Chine, Taïwan et les États-Unis ont continué de grimper. La baisse du nombre de touristes sud-coréens découle d'une guerre commerciale entre le Japon et la Corée du Sud qui fait ressembler la guerre commerciale américano-chinoise à une petite escarmouche.

L'explosion du tourisme au Japon a calé en 2019 en raison d'un conflit avec la Corée du Sud (article en anglais)