Confusion et parfum de scandale au Japon à propos d’une campagne de soutien au tourisme

Le Monde, 22 juillet 2020
Publié le 22 juillet 2020

Une certaine confusion et un parfum de scandale entourent la campagne « Go To Travel », lancée, mercredi 22 juillet, par le Japon pour soutenir son industrie touristique, très affectée par la pandémie de Covid-19. L’initiative vise à « répondre aux demandes d’un secteur en grandes difficultés », a déclaré le vice-ministre du tourisme, Masamune Wada.

Dans ce cadre, le gouvernement prend en charge la moitié du coût d’un séjour dans la limite de 20 000 yens (162 euros) par personne et par jour. Et 30 % du remboursement se fait sous la forme de coupons échangeables dans des restaurants, des parcs d’attractions ou des magasins de souvenirs. L’opération doit durer jusqu’au printemps 2021 et coûter 1 300 milliards de yens.

Elle est pourtant contestée à cause de la résurgence des contaminations, principalement à Tokyo, où plus de 200 cas sont détectés quasi quotidiennement depuis le 9 juillet, contre une quarantaine en juin. La nouvelle vague, dans un pays qui totalise près de 27 000 cas pour 1 000 décès, a suscité des critiques.
 

Confusion et parfum de scandale au Japon à propos d’une campagne de soutien au tourisme