Privée de ses clubs, Ibiza cherche à se réinventer

Le Monde, 2 juin 2021
Publié le 3 juin 2021

Dans les « beach clubs » de la plage des Salines d’Ibiza, quelques dizaines de touristes savourent le coucher du soleil en sirotant des cocktails avant que sonne l’heure du couvre-feu, à minuit. Quelques kilomètres plus loin, la nuit tombe dans un morne silence sur la discothèque Amnesia, en ce dernier week-end du mois de mai.

Hormis quelques chats qui déambulent devant l’entrée aux murs délavés de l’un des plus célèbres clubs de cette île des Baléares, il n’y a pas âme qui vive sur le parking abandonné. En temps normal, à cette date, ce dernier devrait être bondé, revêtu d’une pelouse artificielle et décoré de plantes vertes luxuriantes pour sa traditionnelle « fête d’ouverture ». Là, seul y stationne un bus à impériale aux couleurs du club, et il n’est guère prêt à redémarrer.

Privée de ses clubs, Ibiza cherche à se réinventer (réservé aux abonnés)