Nouvelles d’Espagne - Développement Durable, Industrie et Tourisme

DG Trésor, Covid-19 N° 4/2020, 7 juillet 2020
Publié le 8 juillet 2020

L’association patronale des entreprises du tourisme en Espagne, Exceltur, prévoit un million de chômeurs et une chute des revenus de 83 Md€ pour le secteur cette année.

Si cette prévision est moins pessimiste que celle publiée en mars (pertes de 92,6 Md€), elle représente une chute de 54 % par rapport à 2019. Selon l’Institut National des Statistiques, l’Espagne n’a reçu aucun touriste international en avril, à comparer aux 7,1 millions de visiteurs en avril 2019 (qui avaient dépensé 7 Md€).

Un plan de soutien gouvernemental au tourisme de 4 252 Md€, critiqué par les professionnels.

Présenté le 18 juin par le président du gouvernement Pedro Sánchez, le « plan d’impulsion pour le secteur touristique » ne satisfait pas les professionnels d’un secteur en difficulté qui représente 12,2% du PIB national. Le plan repose principalement sur des prêts de l’État ou garanties publiques (77 %), des moratoires sur les créances immobilières et des remises sur les taxes aéroportuaires (756 M€) à venir pour les compagnies aériennes. Sur les 4 252 Md€ annoncés, plus de la moitié (2,6 Md€), avaient déjà fait l’objet d’une communication à l’occasion de la dernière prolongation de l’état d’alerte. Seul 7 % de la dotation globale représentent de nouvelles aides directes (environ 300 M€). En complément de ce plan, le président du gouvernement a souligné l’effort réalisé par l’État en faveur du secteur (15 Md€) au moyen de la prise en charge du chômage partiel notamment, qui aurait bénéficié à plus de 147 000 entreprises du secteur et à 1,12 million de salariés ou encore des prêts de trésorerie garantis par l’État via l’ICO (Instituto de Crédito Oficial) pour les entreprises du secteur.

Nouvelles d’Espagne - Développement Durable, Industrie et Tourisme, Covid-19 n° 4/2020