Espagne : les pertes touristiques dépassent 7,1 milliards et menacent l'excédent commercial

Tourism Review, 8 juin 2020
Publié le 8 juin 2020

L'Espagne a annoncé son plan d'ouverture progressive des frontières aux touristes des pays jugés les plus sûrs dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, à partir du 22 juin, selon un porte-parole du ministère du Tourisme. À Madrid, la date est fixée au 1er juillet.

La fermeture des frontières a déjà des conséquences pour l'économie en termes touristiques. Plus précisément, plus de 7,1 milliards d'euros, le montant que l'Espagne aurait réalisé si le tourisme avait eu des résultats identiques à l'année dernière, ont été perdus entre la mi-mars, date de fermeture des frontières, et le 30 avril. Un peu plus de 2,9 milliards correspondent à mars et le reste (environ 4,2 milliards) à avril, une fois que l'Institut national de statistique d'Espagne (INE) a confirmé que les recettes touristiques internationales étaient nulles au cours de ce mois.

Cela signifie que l'excédent commercial est en jeu, ce qui est une constante dans l'économie espagnole depuis 2012, lorsque le pays est finalement sorti d'une double récession grâce à l'exportation. En particulier, en plus de la balance commerciale, le tourisme représentait 3,7 % du PIB en 2019 selon la Banque d'Espagne.

Espagne : les pertes touristiques dépassent 7,1 milliards et menacent l'excédent commercial (article en anglais)