Le Maroc pleure l’annulation des touristes chinois et place ses rapatriés en quarantaine

Le Monde, 12 février 2020
Publié le 12 février 2020

Pays touristique et plate-forme économique, le royaume chérifien a mis en place des dispositifs pour éviter une épidémie sur son territoire.

Le royaume chérifien se barricade. Pas question que le coronavirus y élise domicile. Avec Casablanca comme hub aérien international et Tanger Med comme premier port d’Afrique, des dispositifs de prévention et de contrôle sont en place. Même si cela freine évidemment les affaires et le tourisme.

Quelques jours après son lancement le 16 janvier, la toute nouvelle ligne directe entre Casablanca et Pékin a été suspendue. Une réaction rapide qui ne fait pas les affaires de tous, alors que le Maroc est une destination très prisée des touristes chinois depuis la suppression des visas en 2016.

Le Maroc pleure l’annulation des touristes chinois et place ses rapatriés en quarantaine