COVID-19 : pertes majeures en tourisme, lueur d’espoir pour le printemps

Le Journal de Québec, 30 novembre 2020
Publié le 1 décembre 2020

La pandémie a fait mal à l’Office du tourisme de Québec en 2020, et 2021 ne sera pas plus rose avec des revenus projetés à la baisse, mais une lueur pointe à l’horizon.

L’industrie traverse une « crise sans précédent », a qualifié Benoît Pigeon, directeur de l’Office du tourisme, lors d’un comité plénier à l’hôtel de ville de Québec.

Les revenus autofinancés de l’Office ont fondu au cours des derniers mois. C’est la baisse draconienne de la taxe sur l’hébergement, une taxe prélevée lors de la location de chambres, qui a coupé la majeure partie des revenus, alors que les touristes ont déserté la ville en période de crise sanitaire. Elle a chuté de 70 %.
 

COVID-19 : pertes majeures en tourisme, lueur d’espoir pour le printemps