Un mégaprojet de station de ski déchire l’Autriche

Le Monde, 15 février 2020
Publié le 17 février 2020

Des glaciers en recul mais encore préservés sont menacés par un nouveau domaine skiable de 64 hectares en gestation dans les vallées du Tyrol.

A 3 440 mètres, en admirant la forêt de sommets alpins enneigés avec un improbable café serré à la main, difficile d’imaginer la sourde bataille qui déchire les vallées du Tyrol, en contrebas. Du sommet du Brunnenkogel et de son bar d’altitude, accessible en quelques minutes de funiculaire et télécabine, l’enjeu est pourtant bien visible : des hectares de glacier encore préservés mais désormais menacés par un projet d’extension de station de ski. Le nom de celle-ci, Pitztal, est désormais synonyme d’une fracture inédite chez les Autrichiens autour de leur passion nationale pour les sports d’hiver.

« Ici, on sait ce que c’est de vivre avec la nature, contrairement aux gens de la ville qui viennent en voiture nous dire ce qu’il faut faire », lâche, en buvant son allongé, Bernhard Füruter, chargé de la communication de la société des remontées mécaniques locale, qui porte ce projet destiné à relier le domaine skiable à une vallée voisine aux moyens de 64 hectares de nouvelles pistes, trois remontées mécaniques et un tunnel skiable de 600 mètres. Tout cela pour 130 millions d’euros. Le plus gros projet depuis des années en Autriche. Le plus contesté aussi. Le directeur des remontées mécaniques a refusé de recevoir Le Monde.
 

Un mégaprojet de station de ski déchire l’Autriche