La SNCF dans le rouge en 2019, après la grève contre la réforme des retraites

Le Monde, 28 février 2020
Publié le 28 février 2020

La SNCF a chèrement payé la grève très dure contre la réforme des retraites en décembre. Elle termine l’année 2019 dans le rouge, alors que les onze premiers mois avaient été « très dynamiques », avec une forte progression du chiffre d’affaires. Le groupe public a ainsi publié, vendredi 28 février, une perte nette de 801 millions d’euros en 2019 – contre un bénéfice de 141 millions un an plus tôt.

Les vingt-sept jours de grève en décembre ont coûté environ 690 millions d’euros de manque à gagner de chiffre d’affaires et 614 millions de marge opérationnelle (équivalent du résultat d’exploitation).

D’importants effets comptables ont plombé le résultat net. Sans ces effets, le « résultat net récurrent » mis en avant par la direction reste néanmoins négatif, à − 301 millions d’euros. L’écart s’explique surtout cette année par une dépréciation des impôts différés actifs, une opération comptable liée à la diminution de la base taxable future. Hors effet de la grève en décembre, le « résultat net récurrent » serait positif, à + 313 millions d’euros, relève la direction.
 

La SNCF dans le rouge en 2019, après la grève contre la réforme des retraites