L’Eurostar joue sa survie

Le Figaro, 10 mai 2021
Publié le 18 mai 2021

La compagnie pourrait être en cessation de paiement en juin. Les États et ses actionnaires s’activent.

Mieux vaut ne pas rater son Eurostar pour Londres ces jours-ci. Comme depuis des mois, il y a un seul aller-retour quotidien entre la gare du Nord à Paris et la gare de Saint-Pancras, contre quinze avant la crise sanitaire.

Les Londres-Bruxelles-Londres circulent aussi au compte-gouttes: un par jour au lieu de neuf en situation normale. «Actuellement, on a 500 clients quotidiens sur le Paris-Londres, alors qu’on en compte habituellement 12.000», soupire Philippe Corroyez, délégué syndical de l’Unsa-ferroviaire chez Eurostar. Depuis fin mars 2020, la compagnie, qui avait réalisé un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros en 2019, a vu ses revenus chuter d’environ 95 %.

L’Eurostar joue sa survie (réservé aux abonnés)

À lire aussi sur le plan de sauvetage de l'Eurostar :

Eurostar obtient une aide de 250M£, Travel Weekly, 18/5/21 (en anglais)