Des milliers de remboursements Ryanair bloqués par des sites de réservation non autorisés

t.o.m., 10 juillet 2020
Publié le 10 juillet 2020

Bien connu de l’industrie, le scraping ou l’extraction d’inventaires a empêché Ryanair d’adresser directement les remboursements de vols à ses clients.

Suite aux 30 millions d’annulations de vols enregistrées en raison de la crise sanitaire, Ryanair indique avoir effectué plus de 90 % de remboursements en espèces à ses clients avant la fin du mois de juillet. Or, certains clients se retrouvent dans l’incapacité de percevoir leur remboursement. En cause, le blocage de la procédure engendrée par des sites de réservation de voyages non autorisés à revendre des vols Ryanair. En d’autres termes des sites adeptes du « web scraping » ou extraction de contenu.

Le scraping définit de manière globale une technique qui consiste à utiliser des programmes informatiques pour extraire du contenu d’un site web de manière automatique. Une technique souvent utilisée par les acteurs de la distribution dans l’aérien pour effectuer une veille concurrentielle sur les tarifs pratiqués par exemple ou tout simplement pour s’approprier l’inventaire affiché sur un site et se positionner en tant que distributeur. Une pratique bien connue du secteur.

Des milliers de remboursements Ryanair bloqués par des sites de réservation non autorisés