Corsair : une aide directe d’État en vue ?

Air Journal, 11 août 2020
Publié le 11 août 2020

Le PDG de la compagnie aérienne Corsair International estime acquis un soutien direct de l’État, après avoir refusé les prêts garantis au plus fort de la pandémie de Covid-19.

Interrogé sur BFM Business, Pascal de Izaguirre a expliqué qu’il avait renoncé à demander un prêt garanti par l’État, auquel la compagnie basée à l’aéroport de Paris-Orly n’avait pas eu accès au printemps parce qu’elle en trouvait les conditions trop restrictives – et faute de geste des actionnaires selon le gouvernement. Mais il estime que le soutien direct de l’État est désormais acquis : « Je crois qu’il n’y a pas de doute sur le fait que l’État va nous aider » via un prêt direct permis par l’Union européenne et remboursable sur plusieurs années, parallèlement à l’actionnaire TUI qui « contribue également de façon très positive au soutien de financement ». L’actionnaire principal depuis mars 2019, Intro Aviation, n’est pas évoqué et n’a pas les moyens de participer, mais d’autres investisseurs privés auraient marqués leur intérêt dans un plan de sauvetage, expliquait fin juin La Tribune.

Corsair : une aide directe d’État en vue ?