Air France prévoit de réduire ses effectifs de 1 500 personnes d'ici 2 ans

Tourmag, 27 février 2020
Publié le 27 février 2020

Les effectifs d'Air France devraient passer sous les 40 000 salariés à la fin de l'année 2022. Ce n'est pas un des effets de l'épidémie de coronavirus, mais le projet d'évolution des effectifs (GPEC) de la direction d'Air France qui prévoit de ne pas renouveler 1 500 postes, suite aux départs en retraite. Explications.

Si le coronavirus vide les avions des compagnies aériennes mondiales et notamment ceux d'Air France en direction de l'Asie, le virus n'est pas à l'origine de la prochaine réduction des effectifs annoncée au sein de la compagnie nationale.

Selon une information, de nos confrères du journal La Tribune, la direction prévoit dans le cadre de son projet d'évolution des effectifs (GPEC), une réduction des effectifs équivalente à 1 500 personnes.

A la fin de l'année dernière, Air France comptabilisait 41 230 salariés, le contingent devra alors atteindre 39 720 salariés en décembre 2022. Une réduction qui ne se fera pas à l'aide de licenciements, mais par le non-renouvellement de certains départs en retraite.
 

Air France prévoit de réduire ses effectifs de 1 500 personnes d'ici 2 ans