Tourisme : Quand les usages font chuter les plus grands

Alix Howard sur Tendance Hôtellerie, 12 décembre 2019
Publié le 12 décembre 2019

Depuis 2018 c’est l’hécatombe. En seulement quelques mois, sept compagnies aériennes ont fait faillite dont Germania, Aigle Azur et XL Airways pour les plus connues. Basant leurs activités principalement sur le transport low-cost de touristes, elles sont rejointes par les tour-opérateurs également en souffrance dont Thomas Cook UK qui a fait couler beaucoup d’encre en mettant la clé sous la porte… Sans parler des agences de voyages qui, inévitablement, accusent le coup.

De grands acteurs sont aujourd’hui très fragiles

La mutation digitale de l’écosystème touristique est probablement la première du genre. On parle d’e-tourisme depuis une quinzaine d’années et les cas d’usages réussis sont nombreux. Très tôt, et en réaction à l’émergence des géants tels qu’Airbnb, Booking et Tripadvisor, les acteurs du tourisme, petits et grands, ont amorcé avec réussite le virage de la transition numérique. Proportionnels aux moyens engagés, les résultats de cette adaptation à une relation clients en pleine mutation ont conditionné la survie de la plupart des acteurs.

Tourisme : Quand les usages font chuter les plus grands