Saisonniers touristiques : "Nous sommes passés de la précarité à la misère sociale"

Tourmag, 15 juin 2021
Publié le 16 juin 2021

Début juin Emmanuel Macron rappelait que 50 000 emplois dans l'hôtellerie et la restauration (HCR) ne trouvaient pas preneur à l'orée d'une saison estivale qui s'annonce très dynamique. Si les saisonniers tardent à se manifester, il faut bien le dire que le secteur y est pour quelque chose, en revoyant toujours à la baisse les prestations sociales, en plus d'une crise ayant laissé sur le bord de la route une main-d'oeuvre indispensable au tourisme. Crise ou pas, rien ne change et même pire, la situation va s'aggraver, avec une réforme de l'assurance chômage terriblement défavorable pour les saisonniers. Retour sur la conférence de la CFDT, un syndicat qui alerte sur l'urgence sociale de la crise et de son monde d'après.

Depuis le début de la crise sanitaire, les saisonniers sont sur le devant de la scène médiatique, même lors du déplacement d'Emmanuel Macron dans le Lot.

Le président de la République rappelant que plusieurs dizaines de milliers de postes dans le dernièrement déconfiné secteur de l'hôtellerie, cafés, restauration (HCR).

►  Saisonniers touristiques : "Nous sommes passés de la précarité à la misère sociale"