Réseaux sociaux : les influenceurs sont morts, vivent les influenceurs... virtuels !

Tourmag, 11 décembre 2019
Publié le 12 décembre 2019

Dans ce monde, les modes se sont et se défont, en l'espace de quelques tweets, partages ou autres publications.

Depuis quelques années, la France a succombé à la mode des influenceurs.

Il n'est plus possible de faire un voyage ou assister à une conférence sans voir débarquer des jeunes femmes ou jeunes hommes avec des chapeaux à large bord, grandes lunettes rondes, la montre Casio couleur or et un tee-shirt avec une phrase plus ou moins spirituelle.

A la base ces personnalités ont réussi à se constituer une communauté en montrant une autre image, plus authentique, parfois symbolisée par une personne de la société civile.

Nettement plus proche de leur public, ces leaders d'opinion ou plutôt ces vecteurs de tendances se sont imposés dans les campagnes marketing et publicitaires de tout ce qui peut se vendre sur internet, allant même jusqu'au voyage.

Avant les influenceurs étaient des actrices ou joueurs de foot, maintenant ils sont comptables, boulangers et esthéticiennes.

Mais il se pourrait bien que cette heure bénie voit poindre les rayons d'un soleil couchant.
 

Réseaux sociaux : les influenceurs sont morts, vivent les influenceurs... virtuels !