La chute des revenus de ces 3 entreprises montre le fort impact de la pandémie sur le tourisme

Business Insider, 23 octobre 2020
Publié le 27 octobre 2020

Les mesures de confinement, les restrictions de déplacement, les fermetures de frontières et, plus récemment, l'instauration d'un couvre-feu, ont de lourdes conséquences sur l'économie. Certains secteurs en pâtissent plus que d'autres, à l'image notamment du tourisme. Cette année, les Français ont plus que jamais privilégié des vacances dans leur propre pays, face à l'impossibilité de se rendre dans certains autres États et l'incertitude liée à la circulation du coronavirus. Les touristes étrangers ont fait de même, et sont pour beaucoup restés chez eux.

Par conséquent, la France, pays le plus visité au monde avec 89 millions de touristes étrangers en 2018, a vu le nombre d'arrivées de vacanciers étrangers chuter cette année. "La bonne tenue des taux de départ des Français en France et de certains marchés européens (Belgique, Suisse et Pays-Bas) a permis à de nombreuses destinations de contenir l'impact de la crise sanitaire entre mi-juillet et mi-août", estime toutefois Atout France. Mais cet opérateur de l'État français en matière de tourisme s'inquiète pour le reste de l'année compte tenu de la reprise de l'épidémie.

Il estime déjà l'impact sur les recettes touristiques annuelles de la crise entre 50 et 60 milliards d'euros, correspondant à une baisse de la consommation dans le secteur de 30 % à 35 %.

La chute des revenus de ces 3 entreprises montre le fort impact de la pandémie sur le tourisme