Hôtellerie, restauration : la vie en « stand-by » des étudiants et des jeunes diplômés

Le Monde, 24 février 2021
Publié le 24 février 2021

Alors que le secteur tourne au ralenti, les futurs cuisiniers, serveurs ou manageurs sont privés d’une grande partie de leur apprentissage pratique. Mais ces jeunes pourraient tirer avantage d’un secteur amené à se transformer après la crise.

« Je ne fais pas partie de la génération sacrifiée des diplômés Covid ! » Cette proclamation résolument positive d’Etienne Cadet, 23 ans, sur LinkedIn, masque une réalité plus contrastée. Tout juste diplômé « bac + 5 » de l’école hôtelière de Savignac (Dordogne), le jeune homme s’apprêtait début janvier à exercer son premier emploi de manageur au Club Med de Samoëns (Haute-Savoie), « avant que la saison [de sports d’hiver] soit mise en stand-by », explique-t-il. Le Club Med l’a embauché malgré tout… mais comme assistant majordome. Pourtant, il n’entend pas céder à « l’inquiétude ni à la frustration ».

Hôtellerie, restauration : la vie en « stand-by » des étudiants et des jeunes diplômés (réservé aux abonnés)