Tourisme : près de 10 % des propriétaires ont retiré leur bien des plateformes et 24 % se disent certains de le faire

Localtis, 27 octobre 2020
Publié le 28 octobre 2020

Une enquête menée par le site pap.fr (De particulier à particulier) confirme et quantifie le recul de l'intérêt des propriétaires pour la location touristique meublée, via les plateformes comme Airbnb, Abritel ou... pap.fr. L'enquête repose d'ailleurs sur un questionnaire servi, entre le 8 et le 18 septembre (donc avant le couvre-feu), par 2.350 propriétaires inscrits sur le site de PAP et qui recourraient à la location touristique au cours des six derniers mois dans une agglomération française.

Selon cette étude, 9 % des bailleurs particuliers interrogés ont arrêté de faire de la location touristique meublée depuis le début de la crise sanitaire (12 % à Paris et Ile-de-France) et 24 % se disent "certains d'arrêter dans un proche avenir", tandis que 9 % s'affichent pour l'instant comme "indécis". Seuls 37 % des propriétaires interrogés se disent décidés à continuer la location saisonnière via des plateformes. En additionnant ceux qui ont renoncé et ceux qui sont prêts à le faire, ce sont ainsi le tiers des locations touristiques meublées qui pourraient disparaître du marché. Les raisons avancées pour ce renoncement sont le manque de réservations (70 % à Paris et Ile-de-France et 58 % dans les autres agglomérations), la complexité logistique (42 %), les contraintes réglementaires propres à ce type de location (39 %) et les dégradations et/ou troubles du voisinage (27 %).
 

Tourisme : près de 10 % des propriétaires ont retiré leur bien des plateformes et 24 % se disent certains de le faire