HomeExchange : « La France a sauvé notre année 2020 »

L'Echo touristique, 14 janvier 2021
Publié le 14 janvier 2021

C’est l’une des rares marques du voyage qui n’a pas plongé avec la crise sanitaire. Cette résilience résulte notamment de la place qu’occupe la France dans la stratégie de HomeExchange. Le spécialiste de l’échange de maisons défend aussi des valeurs qui correspondent aux aspirations croissantes des voyageurs. Interview avec Charles-Edouard Girard, son cofondateur.

L’Echo touristique : En France, de nombreux opérateurs du voyage ont connu une chute d’activité de 50 % à 80 % en 2020. HomeExchange, lui, a enregistré 902 000 nuitées en 2020, soit une baisse de -1 % versus 2019 malgré la crise. Comment expliquer cette résilience ?

Charles-Edouard Girard : La France est le pays qui a le mieux résisté dans le monde, par rapport aux autres destinations. Nous avons bien sûr connu de fortes baisses pendant les deux confinements, mais avec de nets rebonds marqués par des échanges de dernière minute. La France a donc bien tiré son épingle du jeu, contrairement à des pays tels l’Italie et le Royaume-Uni qui ont beaucoup souffert. Sur l’ensemble des 187 pays que nous couvrons, notre activité recule d’environ 20 % à l’échelle mondiale en 2020.

►  HomeExchange : « La France a sauvé notre année 2020 »