Boutiques-hôtels et "all inclusive" : les chaînes hôtelières se déportent vers le loisir

Le Monde, 24 février 2021
Publié le 24 février 2021

Convaincus que la reprise viendra du voyage d’agrément, les grands groupes accélèrent leur diversification en rachetant des marques plus créatives.

Adieu moquette grise, salles de réunion impersonnelles et chambre 627, à droite en sortant de l’ascenseur ; bienvenue au bar dessiné par Philippe Starck, au pizzaïolo maison ou au resort de luxe. Les grandes chaînes hôtelières, dont la clientèle d’affaires pourrait ne jamais revenir dans les mêmes proportions qu’avant la pandémie de Covid-19, se convertissent tardivement à l’hôtellerie de loisirs, du boutique-hôtel de centre-ville au resort all inclusive.

Cette évolution est loin d’être naturelle pour des groupes qui ont construit leur offre sur une promesse de standardisation et ont toujours ciblé de manière prioritaire la clientèle d’affaires – environ 60 % des revenus des grandes chaînes internationales. Mais les premiers indices sur la reprise, en Chine comme en Amérique du Nord, confirment que la clientèle de loisirs reviendra le plus vite. Il s’agit d’accélérer une transition déjà entamée dans les années précédant la pandémie.

Boutiques-hôtels et « all inclusive » : les chaînes hôtelières se déportent vers le loisir (réservé aux abonnés)