Accor : chiffre d’affaires en hausse de 16 % en 2019, des incertitudes sur la Chine

L'Echo touristique, 20 février 2020
Publié le 21 février 2020

Le groupe hôtelier vient de publier ses résultats pour l’année passée. Si la plupart des indicateurs sont au vert, la Chine et la zone Asie-Pacifique concentrent quelques incertitudes. En Chine, 200 hôtels sont actuellement à l’arrêt en raison du coronavirus.

Des « résultats records ». C’est ainsi que Sébastien Bazin, le PDG du groupe Accor, a qualifié les chiffres de 2019. De fait, le groupe hôtelier a engrangé l’an dernier un chiffre d’affaires de 4,049 milliards d’euros, en hausse de 16 % (3,8 % à périmètre et change constants). Le résultat net du groupe s’élève quant à lui à 464 millions d’euros. Au cours de l’année passée, le groupe a poursuivi le développement de son portefeuille avec 45108 nouvelles chambres (327 hôtels) dont 12954 chambres (65 hôtels) dans le segment luxe, confirmant ainsi les appétits du secteur pour ce marché. Fin décembre, le groupe disposait ainsi d’un total de 739537 chambres (5036 hôtels) et d’un pipeline de 208000 chambres (1206 hôtels), à 76 % dans les marchés émergents. L’année 2019 a en effet été marquée par plusieurs lancements de nouvelles enseignes avec Tribe, The House of Originals (par sbe), ou encore Greet, qui devrait compter 300 établissements à l’horizon 2020.

Année contrastée en France

Au global, le RevPAR du groupe affiche une progression de 1,7 %. Sur la zone Europe, la hausse est de 2,6 %, une performance similaire à celle de la France, où « l’excellente première partie de l’année », portée par la tenue de nombreux événements professionnels, a été contrebalancée par une fin d’année plus modeste et les grèves qui ont impacté la clientèle affaires au quatrième trimestre, détaille le groupe. Parmi les faits notables, l’Amérique du Sud affiche une forte progression sur l’année 2019, notamment le Brésil, avec un RevPAR en hausse de 12,3 %.

Accor : chiffre d’affaires en hausse de 16 % en 2019, des incertitudes sur la Chine

À lire aussi :

Tourisme : fortes turbulences pour Accor en Asie-Pacifique, France Info, 20/2/2020