Tourisme : l'e-commerce va-t-il bientôt dépasser le commerce physique ?

Tourmag, 10 juillet 2020
Publié le 10 juillet 2020

Selon la Fevad en 2019, l'e-tourisme a représenté 46 % de part de marché dans le tourisme

Dans le tourisme, les acteurs ont la fâcheuse tendance à voir le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein. Alors que les crises de toutes sortes s'enchaînent, le digital n'a cessé de bousculer les acteurs. Selon les derniers chiffres de la Fevad, l'e-commerce se rapproche toujours plus de la moitié de part de marché du secteur... et ça c'était en 2019.

Bien souvent, les professionnels du tourisme se gargarisent en disant qu'ils sont "résilients", mais ce sont surtout des personnes avec une force de caractère très importante.

Il faut dire qu'affronter perpétuellement des crises qu'elles soient climatiques ou économiques, mais aussi sanitaires cela pourrait en décourager plus d'un, mais pas les agents de voyages.

Et pourtant depuis, l'avènement d'internet au début des années 2000, leur commerce a été grandement rongé par les acteurs digitaux, regroupés sous la bannière "e-tourisme".

D'après les derniers chiffres de la Fevad, si l'e-commerce se porte très bien (103,4 milliards d'euros, en hausse de 11,6 %), il a trouvé dans le tourisme l'un de ses terrains de jeu favori.

Tourisme : l'e-commerce va-t-il bientôt dépasser le commerce physique ?